Untitled Document
François Deladerrière
© François Deladerrière
Courtesy galerie Le Réverbère, Lyon
Bilingual : French / English



www.francoisdeladerriere.com

François Deladerrière est né en 1972, il vit et travaille à Arles.
Diplômé de l’Ecole Nationale de Photographie d’Arles en 1999, il poursuit aujourd’hui un travail personnel et réalise des commandes portant essentiellement sur le paysage et l’architecture. Il présente régulièrement ses photographies lors d’expositions collectives et personnelles.
En 2003, il s’associe provisoirement avec trois autres photographes (Géraldine Lay, Céline Clanet et Geoffroy Mathieu) afin de s’interroger sur leur démarche respective. Il en résultera plusieurs expositions ainsi qu’un ouvrage collectif, Un Mince Vernis de Réalité aux éditions Filigranes en 2005.
Son travail est présenté pour la première fois à la Galerie Le Réverbère dans le cadre de l’exposition Les pépinières en mars 2005.
Les thématiques qu’il développe sont la plupart du temps liées au paysage, il réalise par exemple une série de photographies de l’autoroute A40 (entre la vallée du Rhône et Chamonix), ou aborde la montagne avec une importante commande à l’occasion de l’anniversaire de l’annexion de Nice et de la Savoie, édité en 2010 chez Actes Sud Nice et Savoie, Un Regard Contemporain qui sera présenté aux Rencontres de la photographie à Arles en 2010.

Il bénéficie régulièrement d’invitations en résidences en France et à l’étranger qui lui offrent la possibilité de poursuivre d’autres voies photographiques plus intimes. Ce travail en résidence a notamment fait l’objet d’une publication aux éditions Poursuite en 2011 L’Illusion du Tranquille. Ces images, qui explorent la notion de territoire, sont extraites de leur contexte de prise de vue et juxtaposées de façon à créer des débuts de récits, des ambiances, laissant transparaître un certain regard sur le monde, entre douceur et inquiétude.

Il est invité en 2011 à participer au projet collectif de grande ampleur France(s) Territoire Liquide, ce travail est édité au Seuil en 2014 avec un texte de Jean-Christophe Bailly, et fait la même année l’objet d’une édition monographique Delta aux éditions Poursuite.
En 2015, il se rend dans les Alpes Italiennes sur une proposition du collectif CALAMITA/À, il s’agit de représenter des paysages qui portent le souvenir d’une catastrophe survenue 40 ans plus tôt dans la vallée du Vajont, au cours de laquelle une vague submerge un barrage et détruit entièrement plusieurs villages de la vallée.

En 2016, exposition monographique à La Passerelle, scène nationale de Gap et à la galerie Le Réverbère dans l’exposition collective D’un territoire l’autre.


English

François Deladerrière was born in 1972. He graduated from the Arles National School of Photography in 1999. He now lives and works in Arles, continuing his personal research and producing commissions which are usually related to the landscape and architecture. Like many other photographers, he has travelled widely, and recently benefited from a number of residencies abroad: he was invited to Egypt for example, by the French Centre in Alexandria, and to Laos, for a commission from the Association Française d’Action Artistique (AFAA). He regularly participates in group shows (De Visu gallery, Marseille; Madé gallery, Paris) and solo exhibitions (Mai Photographique de Quimper).
In 2003, he and three other photographers (Géraldine Lay, Céline Clanet and Geoffroy Mathieu) temporarily joined forces to explore their respective approaches. This resulted in several exhibitions and a collective book entitled Un Mince Vernis de Réalité (A Thin Veneer of Reality), published by Editions Filigranes in 2005.
His work was first presented at Le Réverbère gallery in March 2005, in the context of the Pépinières program.
The themes he explores are generally related to the landscape; for example, he produced a series of photographs of the A40 motorway (between the Rhône valley and Chamonix), and a photographic study of the Alps.
In addition to this documentary-style work, François Deladerrière continues to develop his personal research. Various series (Zones d’ombre, Un Mince Vernis de Réalité, and Les Passantes) associate views of details, portraits and landscapes. These pictures with no obvious main theme are removed from the context in which they were taken and juxtaposed to create atmospheres—the beginnings of stories that hint at a world view that is part gentleness, part anxiety. François Deladerrière's photographs feature in a personal catalogue, "Zones d’ombre", published by Editions Les Imaginayres in 2000.

photographies
publications