Untitled Document
Jacques Damez
Jacques Damez
Courtesy galerie Le Rverbre, Lyon
Bilingual : French / English


Jacques Damez, né en 1959, est un enfant de la méthode globale, qui l’aide à être dyslexique et naturellement le pousse du côté des images. Sa deuxième langue maternelle devient très vite photographique. Au début des années 80, se trouvant trop seul à parler celle-ci, il ouvre une galerie avec Catherine Dérioz pour promouvoir et réfléchir à ce prélèvement sur le réel. 25 ans plus tard, l’aventure continue : toujours photographe, toujours galeriste, toujours avec Catherine. Il a mis ce temps à profit pour tenter de tisser des liens entre ces deux langues dans un essai traitant de l’importance de la photographie dans l’œuvre de Hans Hartung sous le titre de Hans Hartung photographe, la légende d’une œuvre, qui au départ fut un diplôme à l’EHESS (2001) et a reçu le prix Arald 2004 de l’essai. Dix livres de photographies jalonnent son parcours : Contraintes par corps, La 25ème heure, l’autoportrait inaccessible, Paysages au vent d’Autan, Vues de l’esprit, Jardin en coulisse, Lyon La Confluence - Mémoires en mutations (3 tomes), Tombée des nues. Ils sont la trace de projets, de cheminements, de réflexions où se fixent quelques silences arrêtés. 

 
Pour donner de la solidité à ces mutités latentes, il construit de nombreux murs, plafonds, planchers, pour penser avec les mains. Ces expériences manuelles lui permettent de retrouver des sensations tactiles, physiques, qui l’aident à comprendre l’espace. En logique avec ses intérêts bâtisseurs, il photographie la Cité Internationale de Renzo Piano dans le cadre d’une commande libre, et réalise durant sept ans le suivi photographique et vidéographique d'une aventure urbanistique rare, le chantier de La Confluence à Lyon.
Pour ne pas perdre l’odorat, il faut absolument qu’il fourre son nez dans la terre, pour garder le toucher, il faut qu’il frotte ses mains contre l’écorce des arbres, pour continuer à voir, il faut qu’il regarde l’infini d’un horizon, c’est alors qu’il peut revenir en ville où il retrouve les livres. 
Dans sa vie, il a fait de nombreuses expositions, il continue à en faire mais n’a aucune mémoire des noms et puis, une liste, c’est triste. Pour finir, il y a ceux qui collectionnent ses photographies, ceux qui les regardent, ceux qui, par leur présence, l’aident à vivre. 
Fondamentalement, il fait des photographies parce que c’est un de ses plus grands plaisirs et qu’il est sûr que là est l’essentiel.
 

1987 Contraintes par corps, catalogue du Musée de Nemours
1990 La 25ème heure, l’autoportrait inaccessible, édition C.D.C. « La sellerie », Aurillac
1992 Paysage au vent d’Autan, éditions Belle Page
1997 Vues de l’esprit, éditions Belle Page
2003 Hans Hartung photographe. La légende d’une œuvre, éditions La Lettre volée, qui obtient le prix Rhône-Alpes du livre en 2004.
2004 Jardin en coulisse, éditions de L’Oeil
2007 Tombée des nues…, éditions Marval
2008 Mémoires en mutation - Lyon La Confluence, Cahier n°1, Éditions Textuel-Anatome
2009 Mémoires en mutation - Lyon La Confluence, Cahier n°2, Éditions Textuel-Anatome
2011 Mémoires en mutation - Lyon La Confluence, Cahier n°3, Éditions Textuel-Anatome

 


English

Jacques Damez was born in 1959. He learned to read with the whole language method, which encouraged his dyslexia and naturally oriented him towards pictures. Photography soon became his second mother tongue. In the early 1980s, having found few fellow-speakers, he opened a gallery with Catherine Dérioz, to promote and reflect on this particular means of capturing reality. Twenty-five years later, things are still going strong: he's still a photographer, still a gallery owner, still with Catherine. He made the most of this period by working to forge links between his two languages, with an essay on the importance of photography in the work of Hans Hartung entitled Hans Hartung photographe, la légende d’une œuvre, which started out as a diploma at the EHESS (2001). Several books of photographs have been published along the way: Contraintes par corps, La 25ème heure, l’autoportrait inaccessible, Paysages au vent d’Autan, Vues de l’esprit, Jardin en coulisse, Lyon La Confluence-Mémoires en mutation (3books) and Tombée des nues. These record his projects, progressions and reflections… interspersed with moments of silence.
To give this underlying quiescence a certain solidity, he constructed plenty of walls, floors and ceilings, thereby thinking with his hands. These manual experiences led him to rediscover tactile, physical sensations, which in turn helped him to understand space. His interest in building naturally led him to photograph the Cité Internationale, designed by Renzo Piano, within the framework of an open commission. He is currently involved in a highly unusual urbanistic venture: the "Confluence de Lyon", for which he is working on a photographic, videographic and sociological project in the framework of a three-year carte blanche program.
He keeps his sense of smell alive by plunging his nose into the earth, his sense of touch by rubbing his hands on the bark of trees, his sense of sight by gazing into the infinity of a horizon… and then he can go back to the city, to his books.
In the course of his life, he has taken part in a great many exhibitions and continues to do so, but he has no memory for names, and there's something sad about lists. In conclusion, there are people who collect his photographs, others who look at them, and others who help him to live just by being there.
Basically, he takes photographs because photography is one of his greatest pleasures… and he is sure that nothing matters more than that.

1987    Contraintes par corps, catalogue of the Musée de Nemours
1990  La 25ème heure, l’autoportrait inaccessible, édition C.D.C. « La sellerie », Aurillac
1992    Paysage au vent d’Autan, éditions Belle Page
1997    Vues de l’esprit, éditions Belle Page
2003   Hans Hartung photographe. La légende d’une œuvre, éditions La Lettre volée, awarded the Rhône-Alpes book prize in 2004.
2004   Jardin en coulisse, éditions de L’Oeil
2007   Tombée des nues…, éditions Marval
2008   Mémoires en mutation - Lyon La Confluence, Cahier n°1, Éditions Textuel-Anatome
2009   Mémoires en mutation - Lyon La Confluence, Cahier n°2, Éditions Textuel-Anatome
2010   Mémoires en mutation - Lyon La Confluence, Cahier n°3, Éditions Textuel-Anatome



 

photographies
publications