Untitled Document
Du 20 janvier au 29 avril 2017, du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous.
Vernissage le jeudi 19 janvier 2017 de 18h à 21h en présence des photographes.
Notre beauté fixe - Inédits

Arièle Bonzon, Pierre Canaguier, Serge Clément, François Deladerrière, Pierre de Fenoÿl, Lionel Fourneaux, Emmanuelle Fructus, Rip Hopkins, Philippe Pétremant.

Le deuxième volet de l’exposition Notre beauté fixe présente des œuvres inédites de neuf photographes de la galerie. Ce sont les fluctuations diverses d’une pensée de l’image qui appartient à chacun d’entre eux et qu’ils conjuguent chacun à leur manière, en fonction de leur être au monde, leur sensibilité et exigences visuelles et intellectuelles. Et qui, à neuf reprises, témoignent de la position de la galerie dans le monde photographique d’aujourd’hui.

“ La photographie n’est pas en soi un art, seuls ceux qui s’en emparent peuvent en faire une beauté fixe. Ici se trame les fondements de ce qui nous agite depuis 35 ans : qu’est-ce qui fait que cette machine, fabriquée par l’homme et qui ne pense pas, puisse saisir la fulgurance d’une énergie explosive qui concentre une culture et son point d’effacement dans « la rencontre du temps et du beau » comme l'a définie Denis Roche ?
Ce qui nous fascine est la manière, la forme - disons-le - le style, que les photographes inventent pour mettre en court-circuit le monde et la mise en scène qu’ils nous en offrent. Toute photographie est la mise en scène d’un réel, qui se mue en l’empreinte digitale ou argentique d’un photographe. C’est donc bien l’être là d’une présence, d’une humanité que nous regardons, en tout cas, c’est ce qui nous intéresse et nous motive.
Par ce titre Notre beauté fixe, nous soulignons que nous parlons de la nôtre, celle qui nous ravit ! Les catégories classificatrices sans cesse en débat nous semblent s’écrouler sur elles-mêmes au vu de l’indépendance, de l’évidence magique, de ce que nous reconnaissons comme des oeuvres. C’est l’ascèse du style qui fait la séparation entre la grande masse de ceux qui produisent de l’imagerie et les photographes. Nous cherchons ces photographes qui transforment l’espace-temps en pure présence, qui poussent le réel à ses confins, qui font parler la mutité des images.
Et nous plastiquons ce débat éculé entre l’art contemporain et la photographie.”


Catherine Dérioz et Jacques Damez
 

et aussi...

Et aussi...

 

William Klein, William Klein. Du 29 avril au 2 juillet, C/O Berlin, Allemagne


François Deladerrière, France(s) territoire liquide. Exposition collective du 13 mai au 31 juillet, Musée d’art moderne de Bogotá, Colombie


Bernard Plossu, L’heure immobile. Du 16 mai au 16 juillet, Hôtel des Arts Toulon


Serge Clément
, Documentar, Contar, Mentir. Exposition collective du 16 mai au 16 juillet, dans le cadre du 20ème anniversaire du Festival De Mayo, Ex-Convento del Carmen Guadalajara, Mexique


Beatrix von Conta, Le vaisseau fantôme. Du 16 mai au 19 août, Centre hospitalier Métropole Savoie, Chambéry


William Klein, Lumière ! Le cinéma inventé. Exposition collective du 13 juin au 25 février 2018, Musée des Confluences, Lyon


Rip Hopkins, Rip Hopkins Another Country : Les anglais en Périgord. Du 15 juin au 15 septembre, Château de la Jaubertie, Colombier (24)


Rip Hopkins, Belgian Blue Blood. Du 24 juin au 17 septembre, Abbaye de l’Épau, Yvré-l’Évêque (72)


Philippe Pétremant, 42° au-dessus de l’horizon, par temps de pluie. Exposition collective jusqu’au 25 juin, Le Moulin des Arts, Saint-Rémy


Julien Magre, Je n’ai plus peur du noir. Du 1er au 30 juin, dans le cadre du Festival de photo MAP, Musée Paul Dupuy, Toulouse


Beatrix von Conta, Elles exposent - Les femmes artistes du XXe siècle. Exposition collective jusqu’au 3 septembre, Musée d’Art, Toulon


Pierre de Fenoÿl et Bernard Plossu, Autophoto - de 1900 à nos jours. Exposition collective jusqu’au 24 septembre, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris


LES RENCONTRES DE LA PHOTOGRAPHIE ARLES 2017


Pierre de Fenoÿl , Dans l’atelier de la Mission photographique de la DATAR. Regards de 15 photographes. Exposition collective du 3 juillet au 24 septembre, Atelier de la Mécanique, Arles


Livres récents


Bernard Plossu
, Glamour
Filigranes Éditions, avril 2017


Bernard Plossu, L’heure immobile, La Fábrica,
avril 2017


Pierre de Fenoÿl et Bernard Plossu, Autophoto - de 1900 à nos jours, coédition Fondation Cartier pour l’art contemporain / Éditions Xavier Barral,
avril 2017

Photographie(s) Lyon & Co

Carnet n° 10 disponible (mai - août 2017)