Untitled Document

Du 3 décembre 2003 au 21 février 2004, du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous.
Vernissage le mardi 2 décembre 2003 de 18h à 21h, en présence de la photographe.
Hélène Mugot
Court Circuit

Dans le cadre de la Fête des lumières de Lyon et le Festival de musique ancienne de  Lyon. sera présentée La Grande Marée à la Chapelle de la Trinité, 29-31 rue de la Bourse 69002 Lyon, le 5, 6, 7 et 8 décembre de 18 h à 20 h
 
Depuis ma rencontre avec la lumière, depuis que tout mon travail tente de la révéler dans la chair multiple du monde, par fidélité à son extravagance, je me refuse fermement à la réduction déformante d’une seule stratégie, d’un unique point de vue ou d’un moyen récurrent.
Chaque œuvre accomplie appelle la fuite pour ne pas courir le risque de l’opacification dans la suivante.
Varier les sources, les lunettes, les écrans pour tenter d’y voir plus clair, plus loin que chaque éclat, déployer toutes les couleurs du spectre pour la rendre visible et soutenable par nos sens " débiles ", ré-emmêler le positif et le négatif de son écriture pour approcher son point aveugle, espérer que s’articule dans la chambre noire de notre mémoire le puzzle de toutes ses facettes en un portrait moins amoindri, tel pourrait s’énoncer le programme général.
À lagalerie Le Réverbère spécialisée dans la photographie, seront montrées quelques œuvres choisies dans ce champ-là de mon travail sur la lumière.
Si j’utilise souvent le médium de la photographie et de la vidéo, je n’aime pas faire de photos ni de films, d’ailleurs je n’en fais jamais dans la vie quotidienne.
Les traces visuelles bornées obtenues par l’appareil déçoivent toujours le souvenir de ma vision, déclenchée seulement par un fragment de réalité.
Les œuvres photographiques et vidéographiques présentées à la galerie ont toutes subi un travail de transformation de la prise de vue initiale pour re-créer l’épiphanie originelle.
Compression du temps d’enregistrement doublée d’une bande-son pour  Méduse, ballet de vie et de mort du soleil conçu pour 8 vidéo-projections (dont la version réduite est présentée ici), fondu-enchaîné de clichés successifs et contraste exagéré des valeurs pour Okéanos, lent magma où se confondent l’océan écumeux, le ciel nuageux et la terre en feu, montage infographique d’une séquence d’ instantanés en panoramique géant pour  Litanie, espèce d’espace-temps, ode à la théorie de la relativité d’A.Einstein, combinaison, soigneusement raboutée dans le même tirage, de négatif et de positif pour la série tragique d’Ardre, sculpture de caissons lumineux pour le char du soleil , polyptyque d’Icare, Extases  photographiques… la lumière, vite !    
Hélène Mugot  -  mai 2003